Quel type d’isolation pour la toiture de votre maison ?

Quel type d’isolation pour la toiture de votre maison ?

Bien isoler votre habitation est essentiel si vous souhaitez faire des économies considérables en énergie. Il y a les accès à la maison comme les fenêtres et les portes, mais aussi la toiture qui demeure l’un des plus gros postes de travail. De plus, c’est le premier élément de déperdition de chaleur dans votre maison. Nous vous parlerons dans cet article des différents travaux que vous pouvez effectuer sur votre toiture pour l’isoler au mieux.

Les isolants pour toiture sous forme de laine

Avant de vous lancer tête baissée dans les grands travaux d’isolation de votre toiture, il est primordial de connaître tous les types d’isolants qui sont à votre disposition. Le mieux serait de vous faire conseiller par un professionnel et de demander par la même occasion un devis de toiture pour pouvoir fixer votre budget. L’élément primordial que vous devez prendre en compte pour choisir votre isolant est le coefficient de résistance thermique qui est noté « R ». Ce signe certifie son efficacité. Si celui-ci est élevé, le matériau est un bon isolant.

En général, les différentes sortes d’isolants employés en France sont de nature végétale, minérale, synthétique ou recyclée. Si vous souhaitez isoler votre toiture, vous pouvez opter pour les laines d’origine minérale et végétale. Cette matière est très utilisée, car elle est très souple, facilitant grandement leur pose, leur découpe et leur fixation. Elle est par ailleurs peu coûteuse par rapport aux autres matières. Actuellement, son prix au mètre carré se situe entre 15 et 35 euros en moyenne. Vous aurez le choix entre les plaques, les rouleaux, les panneaux ou les flocons en vrac.

La laine a l’avantage de résister au feu et offre en même temps une très bonne isolation thermique et acoustique. On trouve de nos jours 5 types de laine : la laine de verre, de roche, de chanvre, de lin et de mouton. Une fois bien installé, cet isolant possède une durée de vie de plusieurs dizaines d’années, sans que son épaisseur s’en trouve altérée. Son seul inconvénient, c’est qu’au fil du temps, vous pourrez éventuellement constater des problèmes d’humidité.

Les autres isolants pour la toiture

À part les laines, les isolants les plus commercialisés et les meilleurs sur le marché sont le polyuréthane, le liège et les plumes de canard. Le polyuréthane est une structure alvéolaire qui renferme un gaz plus isolant que l’air. Quant au liège expansé ou aux plumes de canard, ils sont également très efficaces. Par contre, ils ont un prix assez élevé qui varie entre 45 et 85 euros au mètre carré.

Il est à noter que vous pouvez diminuer l’impact financier de vos travaux d’isolation en demandant un crédit d’impôt isolation. Bien entendu, il y a certaines conditions et critères à respecter.

Par ailleurs, il y a d’autres isolants comme la fibre de bois, la ouate de cellulose et le textile recyclé. Ces matériaux sont de plus en plus employés en écoconstruction. Notons que la ouate de cellulose provient du recyclage du papier journal. Elle offre une très bonne isolation acoustique et dure plusieurs années. Elle a aussi l’avantage d’avoir une conductivité semblable à celle des laines. De plus, elle a la capacité d’absorber la vapeur d’eau, ce qui signifie que vous n’aurez pas de problèmes d’humidité.

L’isolation de la toiture par l’intérieur

Pour garantir l’isolation de la toiture de votre maison, l’option la plus économique qui offre une limitation des déperditions thermiques est celle qui est faite à l’intérieur de votre habitation. Concrètement, c’est le fait de placer l’isolant entre les poutres en bois qui supportent la toiture. Dès lors, l’efficacité de l’isolation est garantie principalement par le choix et l’épaisseur de la matière isolante. Cependant, l’isolation ne sera pas parfaite si la charpente de votre toit n’est pas en très bon état.

C’est pour cela qu’il faut également procéder à l’installation d’un pare-vapeur et d’une sous-toiture avant de poser l’isolant. Ces deux éléments vous éviteront des problèmes d’humidité qui pourraient détériorer le coefficient d’isolation de la matière que vous choisirez. Sachez que le pare-vapeur doit être placé côté chauffé entre le parement de finition et votre isolant. Quant à la sous-toiture, elle devra se mettre directement en dessous de la couverture de toiture.

À part le pare-vapeur, vous pouvez également mettre un frein-vapeur qui a pour fonction de faire circuler l’humidité, dans la condition où l’humidité du bâtiment n’est pas trop élevée. Le prix de l’isolation par l’intérieur varie de 20 à 30 euros le mètre carré. Notons que ce prix varie aussi en fonction du type de toiture (plat ou incliné).

L’isolation de la toiture par l’extérieur

L’isolation de la toiture par l’extérieur s’adapte à toutes sortes de toits. Elle convient surtout aux combles qui sont encombrés. Ce genre de travaux passe par trois techniques principales. Il y a l’isolation en sarking, l’isolation grâce au caisson chevronné ainsi que le système Intégra Réno.

Le Sarking

Le Sarking est une méthode rapide qui permet de rehausser la toiture qui existe déjà en mettant l’isolant sur le toit. Pour ce faire, vous devez mettre la charpente à nu, puis poser des panneaux de bois isolés et un deuxième isolant. Ensuite, vous pourrez poser des chevrons et contre-chevrons qui laisseront la toiture respirer. Enfin, il faut emprisonner l’isolant et reposer le toit.

L’isolation grâce à un caisson chevronné

Quant à l’isolation avec un caisson chevronné, elle mise sur un panneau autoportant isolé par de la mousse de polyuréthane, du polystyrène expansé ou encore de la laine de roche. Cette option est rapide à effectuer, car elle emploie de longs panneaux qui recouvrent toute la hauteur d’un toit en pente.

Le système Intégra Réno

Enfin, la technique appelée Intégra Réno consiste à mettre une isolation thermique en commençant du parement existant des rampants du toit et en gardant les volumes habitables des combles. Par définition, le niveau d’isolation augmente grâce à un rehaussement de la charpente et à la mise en place de nombreuses couches d’isolant thermique.

Écrire un commentaire*

Sign In

Sign Up